Bienvenue sur ce blog !

Sexyloo communauté libertine chat coquin

Bienvenue sur le blog d'un passionné du sexe !

Ici, pas d'actrices porno ni de prostituée ! Mon crédo à moi ce sont les rencontres inopinées dans la vie de tous les jours où une fille se laisse convaincre de coucher avec un inconnu. Ce sont les histoires d'amitiés qui dégénèrent en plans sexe...

Je vous raconte ici mes aventures d'un jour dans les moindres détails ! Bonne lecture !

mardi 3 juin 2014

Une joueuse prend mon sexe pour un joystick...



Je l'ai vue entrer dans la pièce et je l'ai immédiatement désirée. C'est une jolie japonaise, de taille moyenne et assez fine. Une robe de soie moule les formes de son corps. La partie haute est taillée en forme de top, la partie basse en jupe souple. Elle porte un collant noir transparent. Ses cheveux roses sont coiffés de manière moderne et ses traits de visage sont assez fins. Elle porte une barrette dans les cheveux. Je n'avais rien de spécial à lui dire mais j'ai immédiatement remarqué que c'est une fan de jeux vidéos. 

Je lui ai expliqué que je disposais bien d'un clavier mais le joystick est cassé. Je lui ai alors proposé de se servir de mon sexe gonflé ! Mais pour pouvoir l'utiliser, il fallait m'exciter pour le gonfler !! Etrangement, ça ne l'a pas du tout choquée. Je pense qu'elle n'a pas compris ce que je veux faire d'elle. Tant mieux ! Je l'ai longuement regardée. Elle ne s'aperçois pas que je suis fixé sur ses superbes cuisses. Je meurs d'envie de les lui écarter mais patience !




Bienvenue pour lire la suite de ce récit ! Merci de le noter en cochant, au bas, la case correspondant à ce que tu en as pensé ! Ca me motivera !

Je lui ai demandé de s'agenouiller et de danser pour moi. Elle s'est agenouillée vivement. Sa jupe a virevolté dans les airs. Je n'ai pas vu sa culotte mais le haut de ses cuisses. Et en s'agenouillant, sa robe s'est relevée au maximum, juste avant sa culotte ! Pendant qu'elle danse devant moi, je vois ses superbes cuisses. 

Epaisses et harmonieuses avec le reste de sa silhouette. Ses jambes sont un peu écartées, j'ai très envie de voir sa culotte, je ne vois même pas le bout de ses fesses. Sans prévenir, elle écarte les bras et fait valser sa poitrine d'avant en arrière ! Cette fille m'allume sans même s'en rendre compte ! Je bande instantanément en voyant ses superbes seins se gonfler d'importance. 

Elle balance son regard d'un côté et de l'autre et ne semble pas prêter attention à moi. Mais mon pénis devient douloureux dans mon pantalon. Et ce n'est pas tout ! Subitement, elle avance son pubis d'avant en arrière et me regarde, comme pour me dire qu'elle compte bien se faire sauter ! J'ai rêvé, elle ne m'a pas fait 
comprendre ça mais sa gestuelle est plus qu'équivoque. Je l'applaudis !

Elle se relève tout en gardant les cuisses écartées. A cet instant précis, je me jetterai volontiers sous sa jupe ! Je me rends compte qu'elle a posé la main sur ses fesses pour se relever ! Je me rends compte que son cul tiendrait parfaitement dans mes mains !

*

Pour lui donner du courage, j'extirpe mon pénis de mon pantalon. Je lui explique que quand l'engin est gonflé à bloc, la peau libère un bouton sur lequel elle pourra appuyer ! Elle me croit ! Elle croise alors ses jambes et s'agenouille légèrement. Elle écarte ainsi un peu les pans de sa robe et laisse un espace. Je glisserai volontiers ma main et autre chose dans cet espace pour rejoindre son vagin !

Je lui demande de tourner sur elle. Elle s'opère et tournoie une première fois vivement ! Derrière elle, le pan arrière de sa jupe se relève suffisamment pour dévoiler le haut de ses cuisses... et le bas de sa petite culotte rouge ! Je lui demande de recommencer et m'excite en espérant que je verrai davantage sa culotte. 
Mais malheureusement, il n'en est rien. Alors je me rapproche davantage d'elle et lui explique une technique. Il faut que sa robe se soulève suffisamment pour que je puisse insérer mon sexe dessous. Puis nous nous mettons aux exercices pratiques.

Au bout de trois essais, elle y parvient. Alors, je me faufile derrière elle et glisse mon sexe dessous. Je viens appuyer contre son fessier et bande immédiatement. Il est délicat. Je humecte son dos, sa peau sent magnifiquement bon ! Je passe mes mains autour de sa taille, les pose sur son ventre et le caresse. En même temps, je frotte mon sexe contre son postérieur, de haut en bas. Elle sent mon pénis gonflé et semble plutôt contente de me faire de l'effet ! 
Elle s'imagine peut-être déjà les parties qu'elle va pouvoir lancer.

Pendant qu'elle rêve à cela, je l'allume littéralement. Son corps est réceptif à mes caresses et j'en profite pour déposer de doux baisers chauds sur ses épaules. 
Si proche de moi, je la sens à la fois totalement vulnérable et pourtant encore inaccessible.
Je m'éloigne ensuite d'elle.

*

Je lui demande de danser à nouveau pour moi. Elle se met de profil et contorsionne son corps. Ses formes se moulent dans sa robe, cela me met en ébullition ! 
Son corps est parfait. Un instant, elle se penche en avant par palliers. Sa robe se relève légèrement et montre à nouveau le haut de ses cuisses. Ses fesses s'impriment dans le tissu. Elle est vraiment terriblement belle.

Puis elle se redresse et secoue ses seins dans l'espace. N'en pouvant plus, je m'approche d'elle et viens par derrière pendant qu'elle continue de danser. Je pose mes mains sur ses cotes. Elle est surprise de mon audace, mais se laisse faire. Je remonte lentement. Son bustier est chaud et je crois que la chaleur de mes mains ne la laisse pas du tout indifférente. Alors je viens saisir sa poitrine. Ses seins sont fermes, agréables à caresser. Je l'excite immédiatement. Elle s'abandonne et dans des murmures de plaisir, laisse sa tête tomber sur ma poitrine.

Je colle à nouveau mon pénis contre son fessier et lui malaxe les seins pendant quelques minutes.

Je lui explique dans le creux de l'oreille que pour que je bande très fortement, il faudrait qu'elle exhibe les formes de son corps. Elle sourit timidement, baisse les yeux et rougit. puis elle redresse son regard, ses yeux bruns sont magnifiques. Son regard aussi pénétrant que ma queue ! Elle me demande ce qu'elle doit faire.

*

Je m'éloigne d'elle et m'asseoit sur une chaise. Je lui demande de se retourner. Elle commence alors à danser en inclinant ses fesses. Magnifique spectacle, je bande un peu plus. Puis elle active ses hanches et fait bouger sa robe qui se redresse par moment. Par instants, je vois le bois de sa petite culotte. Je me laisse aller à un instant de haute jouissance. J'ai envie d'elle, j'ai très envie d'elle.

Elle s'agenouille et commence à balancer ses jambes de gauche à droite. Je vois sa culotte rouge dans l'entre-espace laissé par la robe. Sa culotte moule son pubis. Elle a la même couleur que la robe, cette fille est incroyablement canon. Involontairement, je donne des coups de butoir en l'air mais elle ne comprend pas 
le sens de ces gestes. J'ai de plus en plus envie d'elle.

Elle se relève alors et passe la main sur ses fesses. Mais cette fois, elle soulève lentement sa jupe en me regardant, d'un air gourmand ! Et me montre ses fesses. Fines, magnifiques. J'ai une envie irrésistible de les caresser. Elle écarte légèrement les cuissses et sautille en les repliant. Je me représente cette fille me chevauchant et sautant sur mon sexe !

Elle comprend le jeu et cherche maintenant à m'aguicher. Elle s'agenouille donc vivement et écarte les cuisses pour que je vois sa culotte. Elle balance ses bras en l'air d'avant en arrière pour que sa poitrine se cambre ! Elle me fait fantasmer, mon sexe commence à devenir douloureux. Je l'immobilise et viens m'agenouiller à côté d'elle. Je pose la main sur sa cuisse. Délicieuse ! Je me penche en avant pour regarder explicitement sa culotte. Elle me laisse faire et est ravie de voir que ça m'excite. Elle ne comprend visiblement pas mes intentions. Je continue de la caresser, son corps me répond. Elle commence à être excitée.

Elle se relève une nouvelle fois en soulevant sa robe. Cette fois, je lui demande de garder la robe en l'air et pose la main sur ses fesses que je caresse. Cela me rend dingue ! Ses formes sont incroyables. Je saisis alors les pans de son collant et les fait glisser le long de ses jambes. Elle est étonnée mais me laisse le lui retirer. Puis je me redresse à côté d'elle.

*

Je m'installe à côté d'elle et lui demande de faire de grands mouvements avec son bras gauche et de le renvoyer vers l'arrière pour saisir mon pénis et me caresser. Elle s'exécute, envoie son bras vers l'avant puis vers l'arrière et me masturbe. Le contact me rend littéralement totalement dingue, je pousse un râlement de plaisir. Etonnée mais amusée, elle recommence. Puis de plus en plus vite. Puis elle saisit directement mon pénis et me masturbe rapidement. Je l'arrête avant d'avoir une trop grosse envie d'éjaculer !

Je lui explique qu'à présent, pour que mon sexe grossisse encore, il faut qu'elle me donne envie de lui faire l'amour ! Elle accepte donc de m'allumer. Elle commence par danser devant moi pour que les formes de son corps s'impriment sur sa robe. J'ai envie de l'allonger, elle voit mon regard gourmand et y répond par des clins d'oeils excitants.

Je l'emmène devant une glace et me colle à son postérieur. Je pose mes mains sur son ventre et les remonte lentement pour saisir ses seins. En même temps, je soulève sa robe et dévoile sa petite culotte. Elle rougit en sentant mon sexe grandir encore. Je lui caresse les seins et regarde cette petite culotte que je lui enlèverai avec beaucoup de plaisir.

Puis elle se penche devant moi. Son postérieur frotte dans toute sa hauteur contre mon sexe. N'y tenant plus, je soulève sa robe et donne de violents coups d'assauts contre son vagin. Elle le sent, elle sent que j'ai envie d'elle et elle aime bien. Je veux que tu te soumettes à moi. Alors je l'assaille de coups de pénétration pour lui ôter toute résistance. Elle comprend qu'elle doit m'exciter. Alors elle se retourne, m'embrasse et s'agenouille lentement devant moi. Elle s'allonge sur le dos et écarte les cuisses pour me montrer sa culotte une nouvelle fois. Je m'insère entre ses cuisses et la pénètre au-dessus du sous-vêtement. 
Elle se laisse faire. Elle est de plus en plus lascive. Je fantasme ainsi de la pénétrer pendant quelques minutes. Elle me rend totalement dingue et m'encourage à continuer.

Puis je m'avance de quelques pas et immobilise mon sexe au-dessus de son visage. Son haleine me parvient et me rend fou. Je lui demande d'ouvrir la bouche en grand et j'y insère mon sexe pour sentir son haleine chaude. Elle me met totalement en rut. Je me retire avant qu'un drame ne se produise !

*

Nous nous relevons. Elle soulève alors sa robe, me dévoilant une nouvelle fois son sous-vêtement. Je vois la forme de son pubis et j'ai terriblement envie de me frotter à elle. Elle replie les genoux et gesticule pour m'aguicher encore un peu plus. Je résiste de moins en moins à la puissance de cette fille !

Alors je m'avance vers elle et viens frotter mon pénis contre son pubis. Elle s'offre à moi avec beaucoup d'envie. Elle aime ce frottement qui la met elle aussi en chaleur. Je me frotte à elle puis glisse mon sexe entre le haut de ses cuisses et l'y frotte d'avant en arrière. Cette masturbation me met une nouvelle fois dans tous mes états. Lorsque je me retire, elle constate, déçue, que je ne bande toujours pas assez.

- Que puis-je faire, maintenant ?
- Et si tu me suçais ?
La question la surprend, elle pousse un petit cri aigu et gêné qui me donne envie d'entendre son orgasme. Etonnamment, elle accepte. Nous allons donc nous asseoir sur un banc. Elle s'asseoit à côté de moi et s'incline sur le côté. Sa bouche s'ouvre et ses lèvres laissent passer mon pénis à l'intérieur. Son haleine est chaude et humide, je sens immédiatement une montée de sève. Elle me suce avec beaucoup de délicatesse, elle a peur de me faire mal je crois. Les premières prises sont délicates et humides. Puis, prise de confiance, elle accélère et suce plus vite. Cette fellation est délicieuse.

Je m'incline en arrière pour lui laisser tout le champ libre. Fermant les yeux, je m'abandonne aux délices d'une sucette ! Je saisis sa tête au moment où je suis à deux doigts d'éjaculer et je la stoppe dans son élan. Elle est essoufflée mais elle a adoré mon sexe. Et je crois qu'elle me sucerait encore volontiers. Elle sourit, ravie de voir que j'ai encore bandé un peu plus.

*

Elle se relève. Pour m'aguicher, elle pose la main sur sa cuisse et se caresse devant moi. Je lui rétorque que pour me rendre dingue, il faut chatouiller son pubis. 
Je viens derrière elle, la saisit autour de la taille. Puis je pose ma main sur son pubis et descend le long. Gênée, elle se plie en deux et crie. Je l'ai excitée au premier contact ! Elle a pris peur en ressentant un fort orgasme. Je patiente un peu et recommence. Elle me laisse la caresser mais sent bien que cela la rend dingue.

Rapidement, je viens glisser deux doigts sur les lèvres vaginales et la caresse. Elle s'aggrippe à moi pour ne pas tomber et laisse échapper de petits cris excités. 
Je la masse, elle sent ses jambes vaciller sous l'excitation. Elle s'agrippe tant qu'elle le peut mais je sens bien qu'elle ne tiendra pas longtemps. Sa culotte est déjà humide.

Et puis ce qui devait arriver arriva, les jambes lâchèrent et elle tomba en avant, à quatres pattes. Totalement essouflée, vulnérable. J'admire une nouvelle fois la beauté de ses jambes, caresse délicatement son dos. Puis je glisse ma main sous sa jupe, sous sa petite culotte et viens caresser sa forêt. Elle est tétanisée en se sentant ainsi envahie mais trop faible pour agir. J'enfonce deux doigts dans son vagin, la pénétration la rend totalement dingue. Je retire mes doigts et les insère à nouveau. Et je recommence cela une dizaine de fois pour la rendre absolument dingue.
- Et si tu laissais mon sexe entrer en toi ? Lui susurrai-je à l'oreille. Laisse moi te retirer ta culotte !

*

A cette pensée, elle se releva tant bien que mal et se recula. Le visage plein d'effroi. Elle comprend que je veux coucher avec elle et bien qu'en rut, elle n'est pas encore prête. Elle s'agenouille et gesticule des jambes pour me montrer une nouvelle fois sa culotte. Je la regarde plein d'envie ! Puis elle commence à se dandiner à moi. Je profite de ses inclinaisons pour glisser mes mains sous sa robe. Elle se laisse faire et me regarde droit dans les yeux. Je parviens à saisir les pans de son sous-vêtement mais elle se débat avant que je n'y parvienne. Elle se recule.

Elle cambre fortement la poitrine, écarte légèrement les cuisses et s'immobilise en regardant le ciel. Je crois qu'elle a changé d'avis et qu'elle a envie de perdre sa culotte. Je viens la saisir une nouvelle fois et effectivement, elle me laisse faire. La culotte glisse le long de ses belles cuisses et tombe au sol.

Je me place alors à quelques pas derrière elle et lui demande de reculer. Elle ne comprend pas mais s'execute. Jusqu'à me heurter. Je l'attrape alors par la taille, glisse mon sexe sous sa robe et la pénètre intégralement sans ménagement ! Elle pousse un gros cri de douleur. Je me retire et entre à nouveau en elle. Puis je commence à la pénétrer. Elle se plie de temps en temps de douleur mais me laisse faire. J'accélère mes saccades puis m'arrête brutalement. Elle se tourne vers moi, frustrée.

Je lui demande de me donner un coup de pied. Elle tente de me fraper dans le tibiat mais je réagis en lui attrapant sa jambe et la soulevant ! Elle est déséquilibrée et doit s'accrocher à moi pour ne pas tomber. J'en profite pour glisser à nouveau mon sexe en elle et la pénétrer par quelques saccades rapides. Puis je lui donne un violent coup de pénétration. Puis un deuxième et un troisième. 

Bien que je l'ai fortement sauté, elle est encore très en forme. Beaucoup trop pour me donner envie de l'ensemencer. Alors je m'allonge sur le dos. Elle vient m'enjamber et saute au-dessus de moi pour se faire pénétrer. Nous faisons ainsi l'amour pendant quelques minutes à un rythme avancé. La pénétration est si délicieuse qu'elle se lèche les babines et tente d'accélérer. Mais elle s'épuise vite et doit bientôt s'arrêter. 

Je l'allonge alors délicatement sur le ventre et soulève sa robe pour regarder ses fesses. Vraiment magnifiques ! Je lui écarte les cuisses, place un bras de chaque côté de son corps et lui envoie un violent coup de butoirs. Puis un deuxième. Elle n'a plus la force de crier. Alors je la prend par grandes et rapides saccades pour lui ôter totalement toute énergie. Le sperme monte de plus en plus haut dans mon corps, j'ai une très forte envie de cette fille !

*

Alors je la retourne et défais sa robe. Je lui ôte le haut et son soutien-gorge rouge. Ses seins sont magnifiques ! Gonflés à bloc. Du liquide s'en échappe déjà. Je viens donc embrasser sa poitrine et suce ses tétons pendant une minute. Ce qui achève de la mettre en rut. Puis je lui montre ma verge qui commence à éjaculer.
- Tu vas pouvoir jouer avec la manette !

Ravi de moi, je lui écarte les cuisses. Elle comprend et me regarde amoureusement. M'encourage. Alors j'entre en elle, la prend une dernière fois. Et dans un énorme cri de jouissance, éjacule une première fois. Puis une deuxième fois et une dernière dans son corps. Je me retire d'elle ravi de mon ouvrage. Et elle, amoureuse comme jamais !


Cette histoire t'a plu ? Alors évalue ton branlomètre en notant ci-dessous le récit ! Au bout de 50 évaluations sur le blog, je publierai un nouveau récit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Suis moi sur Twitter

Pour suivre mes exploits, abonne-toi à mon fil Twitter : https://twitter.com/sexual_guy1